déplacement vélo et marche à pied

Ce sujet a 12 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  ELIAS, il y a 2 ans et 2 mois.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #556

    respireràrennes

    Réduction de la voiture en ville ( pollution de l’ air mais aussi visuel et sonore) et surtout de la vitesse zones à 30 voir 20 km. Des pistes cyclables moins dangereuses et plus agréables. Des trottoirs plus larges. ( se poser la question : pourquoi autant de gens font du vélo sur les trottoirs).
    Des contrôles plus fréquents pour les stationnements sur les pistes cyclables et sur les trottoirs des véhicules à moteurs.
    Le centre ville est extrêmement dangereuse pour les cyclistes entre autres les lignes droites comme la rue de Vern ou bien la rue st Hélier, le boulevard de la Liberté et le boulevard Magenta par exemple ou les voitures mais aussi les taxis et les bus roulent à des vitesses excessives.
    Les nombreux camions de chantiers dans le centre qui déversent des cailloux et terres sur pistes cyclables qui sont devenues impraticables.
    Pour revenir au boulevard de la liberté je constate que des agents de la ville sont présents le midi et le soir pour la sortie de l’ école ce qui prouve bien que ce boulevard est dangereux. Il faut en réduire la vitesse. Des stationnements sur les espaces piétons matins et midis devant l’ école des faux ponts par exemple.
    Mme La Député Maire, je vous invite à me rejoindre pour mon trajet quotidien (domicile travail : 15 à 30 minutes) à piéton ou à vélo pour constater mes dires au quotidien.
    J’ ai une chance de pouvoir aller à mon travail à pied, en métro ou à vélo mais la voiture en ville à rennes trop c’est trop malheureusement !!!!!!!!
    Cordialement,

    #637

    cm

    Hâte de voir le plan vélo 2020. En espérant de nouvelles pistes pour les trajets « plaisirs du dimanche » mais aussi et surtout pour les trajets quotidiens.
    Deux pratiques du vélo qui méritent des aménagements différents (par les revêtements de sol notamment) mais qui sont au même niveau d’importance.
    Oser faire des transports doux (piétons, cycles, bus) une priorité quitte à réduire la place de la voiture. Tout est une question d’habitude, osons franchir le cap! (mais n’oublions pas de faire des PK silos pour avoir la place de laisser la voiture aux portes de Rennes et que Rennes ne soit pas uniquement néo-rennais, mais ouvert aussi aux habitants de la périphérie voir +).

    #647

    Julien

    Tout à fait d’accord avec les propos de Respireràrennes.

    Les transports doux et alternatifs sont la solution du futur mais ne doivent pas être pensés pour 2030, c’est aujourd’hui qu’il faut agir. Le plan vélo 2020 doit être un réel changement, une modification forte des modes de transport dans Rennes. Rennes se doit d’être pionnière, avant-gardiste et d’avoir la volonté de changer les comportements.

    Il y a trop de voitures, trop de stationnements sur les pistes cyclables, trop de dangers (traverser sur un passage piéton à république est très dangereux car il faut s’imposer face aux véhicules), trop d’incivilités.

    Le centre-ville mais aussi les centres des quartiers se doivent d’être interdits aux voitures, pour la sécurité et le confort de tous. Il faudrait privilégier le transport à pied, en vélo ou en bus/métro/vélo Star.

    N’oublions pas non plus les personnes pour lesquelles la voiture reste quasi-obligatoire, notamment en leur proposant du transport multimodal et des parcs relais pour y laisser leur voiture.

    Enfin, une taxe « centre-ville » ou taxe de congestion comme à Oslo, Rome, Berlin, Londres (et bien d’autres villes modernes) pourrait être instaurée afin d’inciter à des déplacements vertueux (pied, vélo, transports publics) et faire payer ceux qui choisissent délibérément (et égoïstement) de prendre leur véhicule.

    En conclusion, je pense que toutes les mesures qui visent à inciter à des déplacements doux doivent être encouragées et développées. A l’inverse et sur le principe de pollueur-payeur, tous les mesures visant à limiter l’usage de voitures sont aussi bénéfiques.

    Au plaisir de lire les autres avis.

    #704

    Marie

    Je suis d’accord avec vous, il faut commencer à penser la circulation en fonction des personnes et pas de leur voiture : donner la priorité aux cyclistes sur les rond-points, ne pas couper les pistes dès qu’il y a un obstacle (ce qui augmente encore plus le danger pour le cycliste !) : rétrécissement de la voie, croisements, etc, maintenir les pistes en état même pendant des travaux (on emprunte parfois la route malgré le dessin d’une piste cyclable tellement celle-ci est dégradée…). De manière générale, rendre ces voies sûres, même pour les enfants !

    #708

    David Liouville

    Dans mon quartier (bourg levesque) des travaux ont été effectués pour passer en zone 30, résultat :
    – pleins de places de parking supprimées et donc squattage des places propriétaires des immeubles
    – des rues plus étroites avec des dépassements dangereux des voitures quand il y a un vélo
    – une vitesse non respectée dans une infrastructure non prévue pour cette vitesse
    – suppression des stop et transformation en priorité : les voitures grillent la priorité aux vélos, accélèrent pour « passer avant » et le tout dans des rues où la visibilité pour respecter la priorité est cachée par des arbres

    Personnellement, je le vis comme un danger (je suis cycliste) et les rues à 50 avec des stops et des pistes cyclables bien définies sur des voies larges sont beaucoup plus sécurisant.

    Non aux zones 30 !

    #796

    Daniel

    Quelles seront les voitures de 2030? Quelle motorisation? Eviter de donner des priorités à court terme avec des idées du passé qui n’auront plus de sens 15 ans après et obligeront à tout détruire.

    #819

    Anouck

    J’aimerai que soit instauré le « dimanche sans voiture », une fois par mois (voire même le « week end sans voiture »)
    Cela nous permettrait d’aller se balader dans Rennes en respirant de l’air plus sain et d’entendre les oiseaux.
    Le rêve!

    #855

    nath

    copier copenhague ca serait formidable mais je reve

    #858

    Julien

    D’accord avec Anouck,

    Cela se fait déjà à Bordeaux par exemple et c’est un succès.

    C’est aussi amener l’ensemble des personnes à penser demain et à les habituer aux changements nécessaires dans nos habitudes de déplacements.

    #1012

    Yann

    De vraies pistes cyclabes et en site propre. Sans vehicules stanionné dessus. Niveau sécurite les amenagements faits actuellement sont tres dangereux.des bouts de bande cyclade qui s arretent tout d un coup et reprennent n importe comment. Je n ose pas circuler avec mes enfanrts tellement il y a des pieges dans les amenagements. Alors demander a mes enfants d aller au college a velo, ny pensons pas !, alors je les emmene en voiture ca me prends 10 mn en bus ca met 45mn. Je veux bien qu on suprime la voiture du centre ville mais mettons alors en place un vrai plan de circulation bus.

    #1162

    djakk

    Le pire, c’est quand on s’approche de la rocade ; le centre-ville est très accueillant pour les vélos et les piétons, comparé aux environs des échangeurs de la rocade.

    #1605

    auboulotenvélo

    Rennes-lumière (phare?, dynamo?) du vélo:
    Bravo pour le développement de la location de vélo à assistance électrique (VéloStar), c’est aune autre façon de vivre son trajet quotidien.
    Développer les pistes cyclables dans tout Rennes-Métropole et avec les villes voisines, ce serait vraiment formidable.
    15Km (35min) pour aller en VAE à son lieu de travail c’est possible tout les jours, même en costume et sans arriver en nage, à condition que les routes soient sûres… y compris en provenance et vers la campagne. Les voies cyclables saint-gilles – Pacé ; Bréteil-Montfort/Meu … sont vraiment des exemples à généraliser.

    Si le réseau routier venant à Rennes était « doublé » de pistes cyclables, un très grand nombre de gens de la première couronne pourraient venir à Rennes autrement qu’avec leur voiture ce qui désengorgerait la rocade et le centre-ville…

    #1784

    ELIAS

    Ne pas oublier les piétons!

    Je voudrais faire remarquer aux cyclistes que beaucoup ont le même comportement avec les piétons que les voitures avec eux: du non respect!
    J’ai failli 2 fois récemment me faire renverser sur un trottoir par un vélo, qui n’avait rien à y faire. Inutile d’espérer qu’un vélo vous laisse traverser sur un passage piéton (même quand le « petit bonhomme est vert). La plupart des cyclistes ne respectent pas les règles élémentaires du code et du savoir vivre, comme si leur motivation écologiste leur donnait tous les droits! Il n’est pas bon pour un piéton de s’égarer sur un espace pour les vélos: on se fait rapidement rappeler à l’ordre; en revanche, les cyclistes ont toujours une bonne raison de se trouver sur l’espace des piétons!
    Les pouvoirs publics encouragent cette attitude: à chaque fois qu’il y a un trottoir un peu large où on pourrait marcher librement, on y trouve maintenant une piste cyclable. Les piétons sont réduits à aller en file indienne en rasant les murs: exemple Bd de la Tour d’Auvergne.
    Il faudrait réfléchir aussi aux déplacements à pied (je crois qu’il y a quelque chose comme ça à Strasbourg): qu’on puisse réellement se déplacer à pied, à une vitesse normale, sans slalomer entre les obstacles divers, terrasses de café, poubelles, crottes de chien, trottinettes, skates et vélos…
    Je voudrais des autoroutes piétonnières!

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Le forum ‘4 RENNES ET LES MOBILITES’ est fermé à de nouveaux sujets et réponses.