De Rennes 2030 au projet urbain

Rennes2030
RENNES 2030 : LES AVIS DES RENNAIS DANS LE PROJET URBAIN

Après la concertation du printemps 2016, le projet urbain Rennes 2030 entre désormais dans une nouvelle phase, celle où il sera traduit en règles d'urbanisme. Exemples d'attentes des Rennais prises en compte dans le projet.
Demande d'une « nature plus présente et plus visible »
  • Le projet urbain introduit la notion de coefficient de végétalisation sur les constructions nouvelles : elles devront intégrer des espaces non construits et une plus grande part de végétalisation.

  • Les îlots de fraicheur seront protégés. Cela signifie notamment que seront préservés les jardins de pleine terre en fond de parcelle. Objectifs: permettre le maintien et la pousse d'arbres et assurer la recharge en eau des nappes phréatiques.

  • Dans le futur PLU, sur la diagonale verte, qui va du nord-est au sud-ouest de la ville, des Gayeulles jusqu'à la vallée de la Vilaine, la construction sera encadrée pour permettre des aménagements nécessaires aux plantations, aux espaces verts, à des chemins.

  • Demande d'une « valorisation plus grande des cours d'eau »
  • En lien avec la diagonale verte (Gayeulles/Vilaine), seront poursuivies les connexions et les continuités vertes entre les parcs et les cours d'eau.

  • Sera valorisée la présence des cours d'eau dans les projets d'aménagement à proximité notamment de la Vilaine et de l'Ille.

  • Demande d'une « grande ville à taille humaine » et d'une « convivialité des quartiers renforcée »
  • Pour conforter l'identité des quartiers, la vigilance sera renforcée dans les futures constructions, en prenant en compte leur contexte urbain et paysager.

  • L'intégration d'espaces non construits dans les nouvelles constructions doit permettre d'éviter une trop grande homogénéité.

  • Les futures règles d'urbanisme viseront à conforter l'ambiance urbaine dans les secteurs pavillonnaires et mixtes.

  • Des constructions de grande qualité architecturale, des pépites, pourront voir le jour sur des sites stratégiques identifiés, au carrefour de différents quartiers.

  • Des pôles de commerces et de services seront renforcés et de nouveaux seront créés.

  • Les liaisons entre les quartiers seront renforcées en s'appuyant sur les continuités naturelles.

  • Remarque d'un « patrimoine pas assez mis en valeur » et demande de mise en valeur de « quelques bâtiments emblématiques comme Le Mabilais, Les Horizons »
  • Dans l'inventaire du patrimoine mis à jour, des éléments du 20e siècle et végétaux seront pris en compte. Si 1864 éléments sont protégés au PLU actuel, plus de 2400 le seront demain.

  • Dans ce futur inventaire du patrimoine, sera mis en place un règlement progressif via un classement par étoiles des éléments patrimoniales (1 étoile, 2 étoiles, 3 étoiles). Les éléments de patrimoine remarquables seront préservés, pour les autres, les règles évolueront selon leur niveau d'intérêt.

  • Pour une construction ou des travaux dans un secteur où se trouvent des éléments patrimoniaux, l'approche ne sera plus uniquement sur le bâtiment lui-même, mais se fera à l'échelle de l'ensemble urbain.