Les balades urbaines en autonomie

appli_rennes2030
Réalisez à tout moment et à votre rythme les 14 balades urbaines proposées par la ville grâce à un dispositif associant outils numériques (application mobile et maquette 3D) et guides papier.

Un jeu de piste urbain inédit et ouvert à tous, révélant aux promeneurs : Rennes, ses quartiers, ses lieux insolites et ses projets. Laissez-vous guider, et suivez la ligne rouge !
Qui peut participer ?
Balades ouvertes à tous.
Comment ça se passe ?
Chacune de ces balades fera l’objet d’une signalétique permettant de ne pas se perdre et de bien identifier les points les plus intéressants du parcours.
Pour vous accompagner lors de ces balades, vous pourrez télécharger sur votre smartphone une application vous donnant accès à :
  • La présentation du parcours
  • La description des principaux points d’intérêt de la balade
  • Un espace vous laissant la possibilité de faire part de votre avis ou de vos idées

  • Si vous ne disposez pas de smartphone, des guides papier présentant les balades seront à votre disposition à partir du 18 mars à l'Hôtel de Ville, à l’office de tourisme et dans les directions de quartier.
    appli_rennes2030

    L’application est disponible sur l'Appstore et Google Play.
    Pour visualiser les itinéraires sur votre smartphone, tout savoir sur les points d’intérêt, et contribuer à la concertation autour du projet urbain.
    Toutes les balades

    Cliquer sur l'image pour visualiser la carte des balades urbaines
    Retrouvez ci-dessous l’ensemble des parcours proposés pour découvrir ou redécouvrir Rennes sous un nouveau jour.
    Cliquez sur les visuels pour découvrir le tracé de la balade.
    1 VOYAGE AU CENTRE DE LA VILLE
    DE L’HÔTEL DE VILLE AU QUAI SAINT-CYR - 2,6 KM
    Avec ses places emblématiques, ses rues commerçantes, ses restaurants, ses cafés et ses équipements culturels, le centre-ville de Rennes est le lieu de toutes les rencontres, de tous les événements.
    Lire la suite
    C’est le cœur palpitant de la métropole, avec ses artères commerçantes qui irriguent l’économie locale. Véritable point de convergence, les habitants y affluent du matin au soir, pour le travail ou pour les loisirs. Le temps où la voiture omniprésente occupait toutes les rues et toutes les places est désormais révolu. Le métro, les bus et les déplacements à pied ou à vélo ont façonné un centre-ville apaisé, où il fait bon flâner à la découverte du patrimoine. Le centre ne se cantonne pas à quelques rues autour de la place de la mairie. Au fil des projets et des chantiers, il a vocation à s’étendre à l’Est et à l’Ouest, le long de la Vilaine. Au Sud, il rejoindra bientôt le quartier EuroRennes et au Nord, ce sera une porte ouverte vers les Prairies Saint-Martin.

    LA BALADE EN VIDÉO

    2 DU CENTRE ANCIEN AU CENTRE MÉTROPOLITAIN
    DE L’HÔTEL DIEU AU QUAI SAINT-CYR - 2,6 KM
    Cœur vivant de la métropole, le centre-ville de Rennes est le lieu de tous les rendez-vous. Touristes d’un jour ou habitants de toujours y passent et repassent, autrefois en voiture, aujourd’hui à pied, en métro, en bus ou à vélo.
    Lire la suite
    La place Sainte-Anne est désormais l’emblème de ce centre vivant et en constante évolution. Les maisons à pan de bois côtoient la station de métro et le futur Centre des Congrès. À la fois attentive à son passé et tournée vers le futur, la ville continue de se développer et le centre-ville se renforce petit à petit. En parcourant le nouveau Mail François Mitterrand, libéré de ses voitures pour le rendre aux promeneurs, la ville s’étire doucement en suivant les méandres du fleuve.

    LA BALADE EN VIDÉO

    3 QUAND LA NATURE PREND SES QUARTIERS
    DES PRAIRIES SAINT-MARTIN À LA COULÉE VERTE - 2,4 KM
    Des prairies Saint-Martin à la « coulée verte », cette balade nous mène des paisibles berges du canal de l’Ille aux immeubles du quartier de Maurepas, offrant deux visages de la ville.
    Lire la suite
    Les anciens faubourgs, qui commencent par des maisons bourgeoises au bout de la rue d’Antrain, ont évolué au cours des décennies à l’occasion des constructions de logements à caractère social à partir des années 1960. Ce qui était à la sortie de la guerre le début de la campagne, est devenu un quartier multiculturel. Reconnecter les habitants avec la nature, favoriser le mélange des populations et l’accès à l’emploi sont les objectifs affichés des transformations à venir tout au long du tracé de cette balade.



    LA BALADE EN VIDÉO

    4 DANS LE LIT DE L’ILLE
    DE LA DONELIÈRE À LA COULÉE VERTE - 2,4 KM
    Petit à petit, la rivière a fait son nid. Au nord de Rennes, la vallée de l’Ille s’est développée autour d’une mosaïque d’activités économiques gourmandes en espace.
    Lire la suite
    De l’artisanat, un peu d’industrie, des terrains en friche… Loin des yeux, loin du cœur de ville? Mais la ville a fini par rattraper ses franges. La nature a résisté. Et l’habitat s’est finalement enraciné. En passant d’une rive à l’autre du canal d’Ille-et-Rance, un territoire en devenir se dessine. Comment reconnecte-t-on ces morceaux de puzzle pour « faire ville » ? Comment intègre-ton du logement, des services et des accès faciles aux activités économiques et aux grands axes automobiles ?

    5 UN ŒIL NEUF SUR BEAUREGARD
    DE LA CASERNE MAC MAHON AU PARC DE BEAUREGARD - 2,4 KM
    Ce quartier général des services publics concentre l’emploi des principales administrations locales, établies sur de grandes emprises foncières. Y sont implantés le CHU, la Préfecture, le Département, de nombreux établissements de formation…
    Lire la suite
    Mais les frontières évoluent avec les activités. Les logements se développent avec les équipements de proximité associés à la vie de quartier. Hier aux portes de Rennes, Beauregard veut se reconnecter avec la ville malgré la voie ferrée et les grands boulevards. La solution ? Encore plus de transports en commun, des espaces publics pour tous et des activités plus variées. Beauregard aspire à se fondre dans la ville.

    6 IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST
    DU PARC DU BERRY AU PARC DE BEAUREGARD - 2,4 KM
    Voisins, presque cousins, les quartiers de Villejean et de Beauregard se font et se refont. L’un poursuit sa rénovation. C’est Villejean. L’autre achève sa naissance. C’est Beauregard.
    Lire la suite
    Deux époques se côtoient. Deux façons de vivre la ville se voient. Désormais vers plus de services, de nature et d’espaces publics. D’un parc à l’autre, cette balade urbaine relie les deux quartiers en franchissant la frontière symbolique de l’avenue Charles Tillon. Comme une invitation à (re)faire du lien entre un quartier populaire animé, une population étudiante active et les Rennais qui viennent de s’installer.

    7 EN SUIVANT LA VILAINE
    DE LA PROMENADE MADELEINE DESROSEAUX À L’ÉCLUSE DU COMTE - 2,5 KM
    La ville n’est pas un long fleuve tranquille. Tournées de longue date vers les activités économiques, les berges de la Vilaine accueillent aujourd’hui des sites clés de l’animation commerciale, sportive et économique de Rennes.
    Lire la suite
    Dont un stade de football d’envergure européenne, un grand centre de shopping, une zone industrielle… Le fleuve s’est adouci et embelli au fil du temps avec l’aménagement de ses berges, rendues à la circulation des piétons et des vélos. Des promenades plantées sur les deux rives ont reconnecté les Rennais avec l’eau et la nature pour imaginer de nouveaux usages récréatifs dans un cadre de vie plus agréable. Jusqu’à franchir le périphérique sans croiser une voiture depuis le centre-ville. En suivant la Vilaine, la ville devient plus fluide.

    8 ET CLEUNAY RENAÎT
    DE LA COURROUZE À L’ÉCLUSE DU COMTE - 2,7 KM
    Cleunay a longtemps vécu comme une île, coincée entre la Vilaine, la voie ferrée, la rocade et des terrains militaires. En ancien français, c’était déjà « clos naye », c’est-à-dire île close.
    Lire la suite
    L’ancienne cité d’urgence des années 1950 est devenue un quartier à part entière, vivant et populaire dont certains bâtiments figurent maintenant au patrimoine architectural local. Cleunay s’est raccroché à la ville avec la naissance de l’écoquartier voisin de la Courrouze. L’arrivée de la seconde ligne de métro annonce une nouvelle étape de la rénovation urbaine, mais aussi la redécouverte de ses atouts naturels - les jardins familiaux par exemple. Passez la rocade : Cleunay est la porte d’entrée vers la vallée de la Vilaine, la ville devient plus fluide.

    9 LA RECONQUÊTE DU RAIL
    DE LA CASERNE FOCH À LA BRASSERIE SAINT-HÉLIER - 2,7 KM
    À l’orée du XXe siècle, c’est encore la campagne au sud de la gare de Rennes. En quelques décennies, des centaines de maisons sont sorties de terre aux abords des rails pour accueillir les ouvriers et les cheminots en quête d’un travail dans la ville en pleine expansion.
    Lire la suite
    La voie ferrée agit comme une ligne de vie, une colonne vertébrale sur laquelle s’appuient, autrefois les quartiers populaires, aujourd’hui le futur pôle économique EuroRennes. Ce quartier en construction va métamorphoser le visage de la ville actuelle. Avec ses hauts immeubles, sa passerelle piétonne reliant les quartiers Nord et Sud, ses nouveaux logements et son pôle économique, EuroRennes marquera un tournant pour la ville, grâce à l’arrivée de la ligne à grande vitesse.

    10 JARDINS SECRETS ET VOYAGES INSOLITES
    DE LA FERME DU LANDRY À LA ZAC DE LA BRASSERIE SAINT-HÉLIER - 2,7 KM
    De la campagne à la gare, des anciens faubourgs ruraux au passé industriel de la ville, cette balade nous guide à travers des chemins de traverse, où le passé des ouvriers, des cheminots et des paysans s’entremêle avec le présent des jeunes retraités.
    Lire la suite
    On part à la découverte des petits secrets de Rennes, de lieux insolites qui valent le détour comme le cimetière de l’Est ou la promenade Brassens. L’importance que les Rennais portent à leur habitat et à leur cadre de vie, en pavillons individuels comme en appartements, prend tout son sens. Les espaces verts, les commerces de proximité insufflent une vie de quartier chère aux résidents. Au fil de la promenade, la grande métamorphose se fait sentir et les chantiers en cours traduisent la bouillonnante reconstruction des quartiers proche de la gare, à l’aube de l’inauguration de la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) qui mettra Rennes à 90 minutes de Paris.


    LA BALADE EN VIDÉO

    11 LE NOUVEL ESPRIT COLLECTIF
    DE LA PLACE DE PRAGUE À LA PLACE BIR-HAKEIM - 2,8 KM
    Le Blosne, Francisco Ferrer, Sainte-Thérèse… On y habite avant d’y travailler. (Re)construits après la guerre, ces trois quartiers partagent une même conception de l’habitat. Social, bien sûr. Privé, aussi.
    Lire la suite
    Mais volontiers tourné vers le collectif. Un esprit qui s’incarne dans des tours de grande hauteur, des potagers partagés, des marchés populaires comme des «cités-jardins». Aujourd’hui, les déplacements et les rencontres se font sur de grands espaces publics, en profitant d’un ensemble de parcs qui se relient, et où la nature pousse au coin de la rue. Demain, les rencontres se feront encore mieux grâce à l’initiative publique qui réinjecte de la mixité sociale, des services et des équipements pour réactiver le goût du collectif. C’est le sens du projet urbain du Blosne.

    12 FRÉVILLE, D’UNE RIVE À L’AUTRE
    DE LA TOUR SARAH BERNHARDT À LA PLACE BIR-HAKEIM - 2,9 KM
    De Bréquigny au Blosne, une longue promenade traverse le Rennes populaire. C’est la ville des grands ensembles et des différentes cultures.
    Lire la suite
    C’est aussi une entrée de ville majeure –dont celle du plus grand centre commercial de Bretagne et des grands espaces publics- plus verts qu’on ne l’imagine. Nés pendant les Trente glorieuses, Bréquigny et le Blosne n’ont pas fait table rase de l’histoire. Mais ils se sont aussi donné d’autres références de patrimoine -plus modernes- pour ancrer leur identité. Déjà bien dotés en équipements publics, les quartiers sud de Rennes ont la chance de posséder de l’espace -et donc du potentiel- pour développer l’emploi, les services à la population, la nature en ville mais aussi les déplacements à pied et à vélo.

    LA BALADE EN VIDÉO

    13 AU FIL DES ÎLES DE RENNES
    DE BAUD-CHARDONNET À JEANNE D’ARC - 2,7 KM
    En suivant le cours de la Vilaine, plus rapides et plus nombreux, les bus ont élargi le périmètre du centre-ville. C’est l’effet « axe Est-Ouest », dédié aux transports collectifs. De part et d’autre, le quartier se recompose - à plus ou moins grande échelle.
    Lire la suite
    Côté sud, le site Baud-Chardonnet se prépare à la création d’un nouveau quartier de 5200 habitants, à la reconquête des berges du fleuve. Aux portes de l’ancienne friche industrielle, c’est tout le quartier Alphonse Guérin qui suit le mouvement. Côté nord, les quartiers résidentiels du Thabor et de Jeanne d’Arc évoluent au fil de l’eau, en préservant avec soin leur architecture de caractère et leurs oasis de verdure.

    14 UN CAMPUS DANS LA VILLE
    DE BEAULIEU À JEANNE D’ARC - 2,6 KM
    Un campus à la campagne ? C’était hier. C’était Beaulieu dans les années 1960. Village aux portes de la ville, le premier campus universitaire de Rennes a grandi avec ses étudiants, dans beaucoup d’espace et de verdure.
    Lire la suite
    L’arrivée prochaine de la seconde ligne de métro aux portes des amphis annonce sa deuxième jeunesse. Le sujet intéresse 15000 étudiants mais aussi les professeurs et les employés de l’université, ainsi que de nombreuses entreprises du secteur. C’est l’occasion de repenser l’accès du site, son organisation et son animation. Vers moins de voitures, de nouveaux usages, d’autres services… C’est également l’opportunité d’ouvrir davantage le campusmais aussi le centre hospitalier Guillaume-Régnier- vers la ville et les pôles de proximité du quartier Jeanne d’Arc.